© 2016 Pascal Flamant Photographe

www.objectif38.com

100 RUE DU CHATEAU - 38140

mentions légales

Piaf en suspension

14 Mar 2016

 

Je suis dans une période oiseaux.. Mais je vous rappelle que je m'appelle flamant, c'est un peu ma famille !
Une chose intéressante à souligner sur cette photo pour vous expliquer comment on peut passer d'une photo assez banale, à une photo originale. Quand vous regardez ce cliché, ce qui saisi c'est la sensation de mouvement. Cette impression se créée grâce à la suspension de l'oiseau. Elle est infime, mais paradoxalement, c'est cet infime espace qui renforce la force de l'instant saisi et fait passer la photo de banale (si l'oiseau était juste posé sur la goutière en dessous) à originale.

Donc pour faire une photo qui sort un peu du cadre, il faut être patient surtout et méthodique un peu. Cela vaut pour tout type de photo impliquant un être vivant, même les humains. Pour celle-ci par exemple, il y avait plusieurs oiseaux sur le large toit de l'immeuble. J'ai d'abord "posé mon cadre" et choisi ce bord de toit qui m'offre un arrière plan très détaché et des lignes intéressantes car texturées grâce aux tuiles et la gouttière.

En même temps que ce choix de cadrage, je fais le réglage nécessaire (ouverture f/4,0 - vitesse 1/2500 - iso 400) pour avoir la photo que je veux. Mon but c'est de le figer, donc ma vitesse doit être élevée et mon arrière plan bien flou pour "détaché" mon piaf.. Ça c'est fait.

Et ensuite j'attends, parfois plusieurs minutes, avec l'oeil fixé dans le viseur (donc n'hésitez pas à prendre un monopode ou à poser vos coudes sur un support pour ne pas fatiguer trop vite) je patiente jusqu'à ce que mon sujet me donne quelque chose d'intéressant et si tout se passe bien cet instant arrive. Pour faire cliché, j'en ai fais trois en rafale, le premier l'oiseau est sur la gouttière du dessous, le second celui que vous voyez au-dessus et le troisième évidemment où il se pose sur la tuile. J'ai déclenché lorsque j'ai vu les pattes de l'oiseau se plier et c'est là que la photo d'un mouvement est tombée du ciel.

En conclusion, cette fraction de seconde intéressante serait impossible à saisir sans l'anticipation technique (les réglages), le travail du cadrage et surtout la patience.
Super facile non ?

 

 

 

 

Please reload

Ça vous a plu ?

Alors ceci pourrait vous plaire...

HIP HIP HIP HOURRA

04.17.2018

Le top du Meuble scandinave

04.17.2018

1/14
Please reload